NEWS - BIOGRAPHIE - DISCOGRAPHIE - VIDEO - PHOTOS - CONCERTS - FILMOGRAPHIE - PARTITIONS - DECOUVERTES --PRESSE - CONTACT - MAILING LIST

 

Compositeur & guitariste, Quentin Dujardin crée un univers unique depuis quelques années autour de sa guitare nylon. Ses projets musicaux sont empreints d'expériences intuitives issues de la rue, de paysages vécus ou encore d'artistes croisés sur la route. Telle une carte postale, sa musique vous invite à découvrir les musiques d'ailleurs et vous relie de manière surprenante à notre héritage musical occidental. Quentin Dujardin aime l'inattendu et mélange les sons pour les accorder avec coeur. Son amour pour le jazz, la musique classique, le flamenco, le blues ou encore plus largement les musiques du monde nourrissent en lui des mélodies envoûtantes qui accrochent définitivement tous les publics.

Ses collaborations musicales vont notamment de l'harmoniciste belge, Toots Thielemans au producteur américain, Lee Townsend en passant par le batteur Manu Katché, la chanteuse iranienne, Mahsa Vahdat, la violoniste rom Iva Bittova ou encore Richard Bona, Nicolas Fiszman, Jef Neve et bien d'autres. Son travail en tant que compositeur le mènera aussi à produire la bande originale de l'adaptation théâtrale du roman de Eric-Emmanuel Schmitt, Monsieur Ibrahim & les fleurs du Coran. En 2011, Quentin Dujardin est invité à rejoindre la Fondation Yehudi Menuhin pour devenir l'un des artistes ambassadeurs de cette association au rayonnement international. Sa bande son pour le film Ma Forêt est notamment primée en 2012 au United Forum on Forest (US).

 

Né à Dinant (Belgique) en 1977, Quentin entre dans le monde de la musique classique à l'âge de 6 ans avec son père, fan inconditionnel de musique pour orgue (Bach, Franck, Messiaen, Duruflé, ...). Il fréquente durant dix ans le Conservatoire de musique de Ciney pour y suivre les cours de guitare classique auprès de Geneviève & Bernard Franco mais aussi des cours d'harmonie, de solfège, d’orgue, d'histoire de la musique et de musique de chambre. Il découvre à l'âge de 14 ans dans la discothèque essentiellement classique de son père l'album Transparence du guitariste de jazz belge, Philip Catherine. Ce disque éveille en lui sa curiosité et le pousse à ouvrir la porte du jazz. Il entame ainsi la question de l'improvisation avec Pierre van Dormael qui reste l'une de ses références importantes dans le domaine. Il poursuit sa formation musicale au Vlaamse Koninklijke Conservatorium van Brussels. Agé alors de 17 ans, ses nouvelles rencontres musicales s'appelleront Kris Defoort ou encore Diederik Wissels avec qui il enregistrera cinq ans plus tard son premier album intitulé La Fontaine de Gore.

 

C'est à l'âge de 23 ans que se pose en lui la question de comment vivre autrement l'apprentissage de la musique? Ainsi, le voyage lui inspire cette nouvelle route à prendre. Quentin Dujardin a cotoyé quelques-unes des communautés les plus intenses: les Gitans d’Andalousie ou du Rajasthan, les Gnawas du Maroc, les indiens Guaranis du Paraguay ou encore les Vezos malgaches. Sans cesse en recherche, son univers guitaristique puise sa force dans ses expériences vécues aux quatre coins du monde. En 2008, le réalisateur français, Freddy Mouchard tournera le film documentaire Sur le chemin autour de cette démarche artistique toute particulière.

Guitarist magazine titrera également:"Cet artiste est une somptueuse invitation au voyage"

D'une part, il y a le public world qui entendait son album Khamis produit par la RTBF & Didier Mélon introduisant sa rencontre avec le violoniste & chanteur marocain, Jalal El Allouli. La diffusion télé (La Deux/RTBF 2003) d'un concert Live au Théâtre 140 de Bruxelles lui ouvre les portes vers un public bien plus large et provoque un enthousiasme certain autour de cet album. Plusieurs tournées se succèderont dans des lieux comme le Théâtre Royal de Marrakech, le Festival Esperanzah, le Théâtre Capitole de Québec, Jazz en Nord, Flagey, Nanduti de Paraguay, Gaume Jazz Festival...

D'autre part, il y a le public jazz qui découvrait sa guitare aux travers de ses deux albums La Fontaine de Gore & Vivre aux côtés des pianistes de jazz, Diederik Wissels et Ivan Paduart.

 

 

L’artiste collabore également depuis 2003 en tant que producteur avec le label AGUA music (www.aguamusic.be).Celui-ci se consacre aux musiques acoustiques. Il produit ainsi divers projets dont Brunoise, projet de l'argentin, Nicolas Pirillo (hang music), Résonance (www.resonance-music.fr) avec le contre-ténor français Samuel Cattiau et le violoncelliste, Matthieu Saglio. Il collabore notamment à l’écriture de la musique du film publicitaire Answer the call (Brouillard-US) avec l’acteur Harrison Ford en hommage aux pompiers et policiers de la ville de New-York ainsi que pour le quatuor à cordes Kaos à l'occasion de la Présidence européenne espagnole. Le guitariste signe également plusieurs génériques de la RTBF comme Mais où est la Caméra ?. Il travaillera également en tant que remixeur pour les compilations lounge Salon Oriental Vol.3 & 4 parues chez EMI France (2006). Enfin en 2016, Quentin Dujardin produit le nouvel album des chanteuses galiciennes de Ialma.

Le guitariste a partagé sa musique sur scène ou en studio avec quelques personnalités du monde musical : de Nicolas Fiszman à Lee Townsend en passant par Ivan Paduart, Diederik Wissels, Manu Katché, Tuur Florizoone, Marc Vella, Jacques Stotzem, Njava, Toots Thielemans, Samuel Cattiau, Richard Bona, Proshely, Jalal El Allouli, Iva Bittova, Prakash Kandasamy, Mahsa Vahdat, Afel Bocoum, Remanindry, Hamza M'raihi, Goran Milosevic, Matthieu Saglio, Abdelah Gynea, Jef Neve, Thierry Van Roy, Philippe Aerts ou encore Abaji ...